Nymfomania : quand le sexe devient une obsession – Youpommi

🔥 Découvrez nos profils féminins en ligne dès maintenant !

La nymphomanie, ou hypersexualité féminine, est un trouble psychologique qui se manifeste par une obsession morbide du sexe. Les personnes qui en souffrent éprouvent un besoin incontrôlable d’avoir des relations sexuelles, encore et encore, au point que ce besoin incontrôlable finit par interférer avec leur vie quotidienne et sociale.

Longtemps considérée comme un « obsédé sexuel », l’hypersexualité touche aussi bien les hommes que les femmes. Chez les hommes, la condition est connue sous le nom de satyriasis. Cependant, le trouble est plus stigmatisant pour les femmes, qui sont plus susceptibles d’être discriminées pour avoir osé agir selon leurs pulsions.

Cependant, une profonde détresse psychologique se cache souvent derrière cette soif de sexe. Les personnes souffrant de nymphomanie, incomprises, rejetées et isolées socialement, luttent quotidiennement contre leurs pulsions incontrôlables au risque de souffrir en silence.

Nous faisons le point sur ce trouble méconnu, ses causes, ses symptômes et les moyens d’y faire face.

Qu’est-ce que la nymphomanie ou l’hypersexualité ?

Les doigts sur un melon

Termes à clarifier

La nymphomanie désignait à l’origine l’obsession sexuelle des femmes, qui étaient considérées comme des « obsédées sexuelles » avides et insatiables. Aujourd’hui, elle est plus communément appelée hypersexualitéun terme neutre qui décrit la réalité des troubles sexuels compulsifs : ils sont affectés par des troubles de l’humeur. aussi bien les hommes que les femmes.

Personnes ayant le terme satyriasis. Mais quel que soit le sexe, le trouble est essentiellement le même : il s’agit d’une pulsion sexuelle incontrôlable et débridée qui envahit l’esprit et interfère avec la vie quotidienne.

Dépendance sexuelle

L’hypersexualité ressemble à une véritable addiction, plutôt qu’à l’alcoolisme ou à la toxicomanie. Une personne hypersexuelle éprouve un besoin compulsif de rapports sexuelsune soif inextinguible qu’il tente fébrilement d’assouvir, au mépris de sa santé et de sa vie sociale et affective.

Cette recherche effrénée du plaisir sexuel est dictée par une force incontrôlable, semblable à l’appel irrésistible que ressent un alcoolique ou un toxicomane en manque. Sauf que dans ce cas, c’est l’absence de sexe qui suscite ce besoin intérieur.

Trouble débilitant

Contrairement à la croyance populaire, l’hypersexualité n’a rien d’hédoniste ou de satisfaisant. Au contraire, elle est d’un trouble psychologique invalidantqui empêche les personnes atteintes d’avoir une vie affective et sociale équilibrée.

Loin de la vision imaginaire de la nymphomane insatiable, les hypersexuels mènent une lutte épuisante contre leurs désirs, provoquant une intense détresse psychologique. Incomprises et rejetées, elles sombrent peu à peu dans l’isolement et se noient sous le poids de la honte et de la culpabilité.

Quelles sont les causes de l’hypersexualité ?

Une personne qui tient un jouet pour adulte

La communauté scientifique comprend encore mal les origines de la nymphomanie ou de l’hypersexualité. Cependant, les chercheurs explorent plusieurs pistes pour expliquer le développement de cette libido.

Troubles psychologiques sous-jacents

Dans la grande majorité des cas, l’hypersexualité est considérée comme étant une manifestation de troubles psychologiques dont :

  • Les traumatismes de l’enfance : abandon, carence affective, abus sexuels, etc.
  • Troubles de l’attachement
  • Troubles anxieux ou dépressifs
  • Troubles de la personnalité (borderline, narcissique)
  • Troubles obsessionnels compulsifs (TOC).

Le comportement hypersexuel serait alors un mécanisme inconscient de compensation de ces troubles. Abandonnées, les personnes hypersexuelles cherchent à combler le vide affectif et à fuir leur angoisse intérieure par la sexualité.

Facteurs biologiques

Certains chercheurs mentionnent également les facteurs biologiques qui peuvent contribuer à l’hypersexualité :

  • A dysfonctionnement du système de récompense du cerveaualtération des circuits de la dopamine (hormone du plaisir) ;
  • A déséquilibre hormonal (par exemple, un taux de testostérone anormal) ;
  • De anomalies génétiques qui affectent la libido ;
  • Récupéré de médicaments psychiatriques (antidépresseurs, anxiolytiques), dont certains effets secondaires peuvent augmenter la libido.

L’influence des facteurs sociaux et culturels

Enfin, le développement de la cybersexualité (pornographie en ligne, sites de rencontres, réseaux sociaux, etc.) peut également contribuer à l’émergence de comportements hypersexuels en donnant une nouvelle dimension à l’hypersexualité. un accès facile et illimité à la sexualité.

Certains évoquent également le rôle de l’éducation et de la les tabous sexuelsce qui peut conduire à des frustrations et à un rapport malsain à la sexualité. Cependant, ces facteurs culturels et sociaux ne suffisent pas à expliquer le trouble, qui est avant tout le résultat d’une vulnérabilité psychologique.

Quels sont les symptômes de la nymphomanie ?

Gros plan sur un assortiment de jouets pour adultes

Les manifestations de l’hypersexualité peuvent varier d’une personne à l’autre. Toutefois, les personnes atteintes de ce trouble présentent généralement plusieurs schémas.

Désir sexuel excessif et incontrôlable

L’un des principaux symptômes de l’hypersexualité est le suivant. un désir sexuel excessif qui ne peut être contrôlé.qui envahit l’esprit du matin au soir. La personne est obsédée par le sexeaugmentation des fantasmes et des pensées sexuelles.

Ces pensées envahissantes sont associées àla montée intolérable de l’excitation sexuelle…. Pour faire face à ce désir envahissant, la personne cherche alors frénétiquement à satisfaire son besoin sexuel impérieux à la première occasion.

Pratiques sexuelles compulsives

L’hypersexuel s’adonne à diverses pratiques de manière quasi compulsive :

  • Augmentation du nombre de pan-dialogues avec différents partenaires ;
  • Masturbation compulsive, jusqu’à plusieurs dizaines de fois par jour ;
  • Utilisation obsessionnelle de sites pornographiques, de sites érotiques et de clubs de sexe ;
  • Utilisation excessive de sites de rencontres sexuelles en ligne, de sextos, de cybersexe ;
  • Utilisation excessive d’aphrodisiaques ou de produits dopants pour augmenter la libido.

Ces pratiques ont lieu répétées et croissantesenvahissent progressivement la vie d’une personne et finissent par organiser la vie quotidienne autour du seul sexe.

Perte de contrôle

Malgré des tentatives désespérées de contrôler leur comportement et de reprendre le contrôle de leur vie, l’hypersexuel se trouve dans l’incapacité de contrôler ses pulsions.. Elles s’imposent à lui comme une force irrésistible, un besoin intérieur qu’il doit satisfaire à tout prix.

La personne a beau être consciente des conséquences néfastes de sa dépendance sur sa vie, elle se retrouve impuissante face à l’emprise de ses obsessions sexuelles.qui finissent toujours par gagner.

Quelles sont les conséquences de l’hypersexualité ?

Une personne avec un contraceptif dans les mains

Sous ses dehors trompeurs, cette sexualité débridée cache une immense souffrance. Au fur et à mesure que la dépendance progresse, l’hypersexuel voit sa vie affective et sociale se désagréger, tandis qu’un profond sentiment d’angoisse s’accumule dans la détresse profonde.

L’isolement social

Les relations des hypersexuels souffrent rapidement de leur obsession dévorante pour le sexe. Incapables de s’engager dans une relation suivie avec un partenaire, les hypersexuels sont font conquête sur conquête et aventure d’un soir sur aventure d’un soir..

Pour ronger la honte, ils préfèrent s’isoler socialement pour cacher leur trouble. Elles deviennent progressivement solitaires, se replient sur leurs obsessions et s’isolent de leurs proches qui ne les comprennent pas.

Difficultés professionnelles

Ce comportement addictif affecte également leur vie professionnelle. Ils sont incapables de se concentrer à cause de leurs pensées sexuelles dérangeantes, les hypersexuels voient leurs performances professionnelles se dégrader.. Certains perdent même leur emploi après avoir été surpris en train de regarder des sites pornographiques au travail.

Troubles psychiatriques associés

Supprimer la souffrance, de nombreux hypersexuels finissent par sombrer dans d’autres troubles psychiatriques – :

  • Dépression et tendances suicidaires ;
  • Troubles anxieux ;
  • Troubles de l’alimentation ;
  • Co-dépendances (alcool, drogues, médicaments, etc.).

Ces maladies exacerbées contribuent à leur détresse psychologique et à la perte de contrôle de leur vie.

Sexualité dysfonctionnelle

Paradoxalement, plus la dépendance progresse, plus la sexualité devient dysfonctionnelle…. Comme les hypersexuels ne parviennent pas à éprouver le plaisir et la jouissance escomptés malgré des rapports sexuels répétés, ils sombrent dans une dans une sorte de frustration chronique.

Cette incapacité à satisfaire pleinement leurs désirs ne fait qu’exacerber leurs sentiments de privation et de faim sexuelle, perpétuant ainsi le cercle vicieux de la dépendance.

Photo d'archive gratuite d'un adulte, aidant, pieds nus

Même si cela fait mal, il est possible de surmonter l’hypersexualité et de retrouver une vie épanouie. Cependant, le chemin est long et demande beaucoup de courage et de persévérance. Voici un aperçu des solutions disponibles.

1. contacter un professionnel de la santé mentale

Le traitement de l’hypersexualité nécessite le soutien d’un professionnel de la santé mentale : sexologue, psychologue ou psychiatre. Il sera en mesure de diagnostiquer la maladie et de mettre en place un plan de traitement. un thérapeute ou un psychologue.

Plusieurs traitements sont possibles :

  • La sexothérapie, qui permet d’explorer son rapport à la sexualité ;
  • La thérapie cognitive et comportementale (TCC), qui vise à modifier les schémas de pensée ;
  • Thérapie de groupe pour les hypersexuels afin de rompre leur isolement ;
  • Traitements médicamenteux (inhibiteurs de libido, antidépresseurs, etc.) pour réguler les préférences sexuelles.

2. l’évitement des stimuli sexuels

Pour lutter contre l’emprise de ses pulsions, l’hypersexuel doit également chercher à apprendre à éviter les situations à risque qui exacerbent leur excitation sexuelle : films et contenus pornographiques, sites de rencontres, lieux sexuellement attractifs, etc.

3. canaliser votre énergie d’une autre manière

Vous devez également trouver des moyens de canaliser leur énergie dans une direction positive. sur des intérêts autres que la sexualité. Qu’il s’agisse de sport, d’activités créatives ou artistiques, de méditation… toute activité permettant de se recentrer sur soi est bénéfique.

4. Changez votre mode de vie

Certains changements de mode de vie peuvent également contribuer à réguler la libido et à réduire les envies incontrôlables :

  • L’exercice physique régulier ;
  • Gestion du sommeil et du stress ;
  • Équilibrer son alimentation ;
  • Limiter la consommation d’alcool

🔥 Découvrez nos profils féminins en ligne dès maintenant !

Check Also

Découvrez le tchat IA sexuelle pour avoir une discussion érotique

Top 10 des meilleurs salons de chat érotique avec IA – Best Porno

🔥 Découvrez nos profils féminins en ligne dès maintenant ! This browser does not support …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *